T. Raumschmiere entre électrocution et headbanging

T. Raumschmiere “I Tank You” (Shitkatapult / 2008)
Chronique initialement publiée sur Métalchroniques, LE webzine métal français animé par le Hamster.

Finalement, oui, le metal electro ça existe, si l’on accepte le terme « metal » dans une acceptation d’attitude autant que de son. Rescapé du groupe hardcore culte (forcément, parce que presqu’oublié aujourd’hui) Zorn, dans lequel il officiait à la batterie, Marco Haas est un pur métalleux qui a troqué la guitare électrique pour les claviers dès la fin du 20e siècle. Pour ceux qui, comme l’auteur de ses lignes, ont toujours été à la confluences de l’électro et du hardcore versant punk, c’est peu de dire que la mutation de Marco Haas en T. Raumschmiere a été l’occasion d’une sacrée grosse claque. C’était en 2001, l’album c’était “Monstertruckdriver“.

Quelque sept ans plus tard, T. Raumschmiere a poursuivi son bonhomme de chemin, massacrant en live claviers et samplers avec une délectation rare. Et si « I Tank U », morceau d’ouverture de l’album, donne des impressions sages, ne surtout pas se laisser aller à zapper. Malheureux ! Cet album est bien plus insidieux, s’ingéniant à prendre l’auditeur par surprise comme sur le magnifique « 111kg », avec DNA. Ça commence tout doux avec une petite ligne de bleeps, une mélodie presque gentille à la guitare… Pour rompre au beau milieu du titre, sans aucune autre raison que l’allant du gars Marco pour les sursauts soniques. Option électrocution et headbanging !

En Allemagne, dans la scène electro hardcore, Atari Teenage Riot n’est jamais très loin…

Autre morceau de grâce, l’illuminé « Untitled » marqué par l’apparition du duo Warren Suicide (autre signature du label de Marco, comme tous les featurings de l’album en fait) avec sa ligne de piano schyzophrène en final. Ou encore le rap hallucinogène de « Brenner » avec Deichkind et The Crack Whore Society qui rappelle qu’un synthé bien déréglé approche finalement le white noise presqu’autant qu’une guitare en larsen.

Avec cet album, qui n’a pas (encore) eu de suite, Raumschmiere trouve en fait son équilibre, presque parfait, entre rythmiques lourdes (dont une bonne partie réalisée par ses soins à la batterie), riffs saignants autant qu’entêtants (toujours joués live), énergie punk et boucles electro aussi saturées que bien senties. Pour ce troisième opus sous ce nom, Raumschmiere prend des allures de vrai groupe, ce qui rassurera, peut être, les éternels rétifs aux joies de l’electro vicieuse.

Tracklist

1. I Tank U
2. The Front Row Is Not For The Fragile !
3. Animal Territory
4. 111kg (Featuring DNA)
5. Crack A Smile
6. E
7. Pedal To The Metal
8. Untitled (Featuring Warren Suicide)
9. Brenner
10. What Are You Talking About
11. Nuclear Bedtime Stories

Site officiel : http://t.raumschmiere.com/

Myspace : http://www.myspace.com/traumschmiere

* * *